L’élection de Bolsonaro est inquiétante et décevante. Mais l’élection du candidat du Parti des Travailleurs à 51% n’aurait pas changé grand-chose : le peuple brésilien est divisé. Là aussi abstention, blancs, nuls, font 1/3 des inscrits. Au Brésil, comme au Venezuela et d’autres pays d’Amérique latine la gauche a échoué.