La lettre de Jacques Lancier

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 22 janvier 2019

Le ruissellement, la reine des fake news

S’il y a une revendication sur laquelle Macron ne cède pas c’est le rétablissement de l’ISF. Il s’agit d’attirer les riches comme les grands patrons reçus en grande pompe à Versailles le Lundi 21 Janvier.

Bruno Le Maire, le ministre de l’économie dit qu’il n’aime pas le mot de ruissellement, mais manifestement il en aime l’idée : attirer les riches.  Les 40 milliards du CICE, la suppression de l’ISF, la réduction des impôts à une « flat tax » de 30% feront qu’ils investiront et, en cascade cela finira par des emplois et (un peu) de richesse pour tous.

Lire la suite...

dimanche 22 mars 2015

GRECE : Les illusions de la Troïka

Axel de Tarlé dans le JDD du dimanche 22 Mars titre son édito « Grèce, la fin des illusions » et se félicite :« Victoire du TINA de Margaret Thatcher : There is no Alternative, incarné aujourd’hui par Angela Merkel ».

Lire la suite...

mardi 9 octobre 2012

La compétitivité c’est la guerre !

Les patrons réclament « un choc de compétitivité » , rapidement la compétitivité se ramène à réduire le cout du travail, or si c’était vrai le Bangla desh serait le plus compétitif des états ! Et le pays auquel on mesure la compétitivité est l’Allemagne aux couts similaires à ceux de la France.

Lire la suite...

vendredi 28 septembre 2012

La Dette, La Crise, La solution

I)        La dette de la France :

La dette publique début 2012 était d’environ 1800 Milliards d’Euros. Elle est plus fréquemment donnée en % du PIB : près de 90% (les critères de Maastricht imposent 60%).

Elle est constituée :

-          Pour 78 % Par le cumul des déficits budgétaires de l’état (pas un budget en équilibre depuis 1975) Maastricht impose 3% par an ce déficit est de 4,5 % en 2012 et est supposé revenir à 3% en 2013.

-          Pour 12% des dettes de la Sécurité sociale

-          Pour 10% des dettes des administrations locales, municipalités…

La dette extérieure elle, fait près de 3000 milliards d’Euros : se rajoute à la dette publique les   dettes privées qui peuvent être générée par le déficit du commerce extérieur par exemple.A noter que ces dettes sont dites brutes car elles ne tiennent pas compte des actifs détenus en contrepartie : Par exemple la dette extérieure nette de la France est quasi nulle.

Lire la suite...

jeudi 3 mai 2012

Sarkozy, Hollande même aveuglement sur la crise

Au delà des divergences que le débat a mis en relief : Un point commun  central: La crise est acceptée par l'un et par l'autre comme une cause extérieure, tombant du ciel, justifiant les échecs de Sarkozy comme la rigueur annoncée de Hollande.

Lire la suite...

vendredi 20 avril 2012

- C’est la faute à la crise ? Non la crise c’est leur faute !

Mystérieusement la crise est tombée du ciel, a empêché le monde de tourner rond et Sarkozy de tenir ses promesses. L’endettement des états « nous avons vécu au dessus de nos moyens » empêche tout progrès social, oblige à se serrer la ceinture, annonce des plans de rigueur sous la menace des agences de notations, des politiques de Merkozy et les mesures de la Troïka (UE, BCE, FMI). L’alternative serait, soit de réduire les dettes comme le proposent les experts et Merkozy soit des mesures de croissance comme le proposent d’autres experts et Hollande. Le diagnostic étant faux, les solutions le seront aussi :

Lire la suite...