Après quelques années comme ouvrier "établi" à l'issue de Mai 68, Jacques Lancier poursuit ensuite une carrière de cadre technique dans des multi nationales de communication en France et à l'étranger.
Puis il crée une "start up", revendue depuis.
Communiste sans parti.