« Je vote Arthaud ou Besancenot car se sont les seuls qui ne sont pas compromis avec le système et sont, comme nous des travailleurs. »

« Je vote Hollande car c’est le seul, malgré toutes ses lacunes à pouvoir barrer la route à la droite et à l’extrême droite. »

 « Je vote Juppé car c’est le seul à pouvoir barrer la route à Le Pen, suivant les conseils de gauche j’ai d’ailleurs déjà voté Estrosi, (ou Bertrand…) »

« Je vote blanc  car ils se valent tous mais le vote c’est important »

« Je m’abstiens car  le vote n’y changera rien, tout est truqué »

Etc.

Le peuple est divisé. Avec des arguments valables  des gens de bonne volonté se disperseront sur des votes différents. Ceci faute d’un mouvement réellement de masse indiquant une direction, faute aussi  d’un point de vue ferme, cohérent, crédible, alternatif au système.

Quelques éléments en seraient :

  • Dénoncer la crise, le chômage etc. comme provenant essentiellement de l’accroissement des inégalités
  • Dénoncer le système financier, en particulier français et pointer que toutes les autres forces politiques veulent au contraire le consolider et donc en même temps consolider les inégalités.
  • Lui opposer le projet  communiste (contre le capitalisme) démocratique (contre le totalitarisme)
  • Exprimer sa solidarité avec les migrants, réfugiés et les autres peuples du monde
  • Affirmer l’unité Européenne contre ce capitalisme financier en train de la détruire
  • Affirmer que les préoccupations écologiques exigent à la fois de remettre en cause les inégalités du système et de développer la solidarité internationale.
  • Qu’une véritable lutte contre le terrorisme aussi exige   de remettre en cause les inégalités du système et de développer la solidarité internationale.
  • Etc..